Kamel Hamadi

Artiste / groupe : Kamel Hamadi
Genre : kabyle

Biographie de : Kamel Hamadi


Les années passent, charriant avec elles les modes furtives ; mais Kamal Hamadi, animé par la même passion qu'à ses débuts, habité par l'humilité et la modestie - apanage des hommes vrais – impose encore et toujours sa griffe sur la chanson algérienne.

Alors que tout le prédestinait à la vie tranquille et anonyme d'un modeste ouvrier du textile, de fil en aiguille, Larbi Zeggane de son patronyme s'est tissé un tout autre destin. En 1954, il endosse le nom d'artiste de Kamal Hamadi pour échapper au courroux familial, troque définitivement son ciseau contre une plume et devient un subtil ciseleur de vers et un brodeur de mélodies accompli. C'est ainsi qu'il taille ainsi depuis un demi-siècle, des œuvres sur mesure pour les plus grands interprètes de la chanson kabyle et nord africaine, parmi lesquels figurent, l'illustre El Hadj M'Hmed El-Anka, Hanifa, Aït Menguellat, Atmani, Karima, Smaïl Ahmed, Khaled, Mami et bien évidemment Noura, son épouse, « première star algérienne, avec Slimane Azem, de l'industrie musicale française » couronnée d'un disque d'or en 1970.

Son itinéraire singulier commence à Aït-Daoud (région de Michelet), petit village perché sur le flanc du Djurdjura où il naquit le 22 décembre 1936. Quatorze années plus tard, Kamal Hamadi quitte sa Kabylie natale pour la capitale afin d'y travailler dans le textile et y perpétuer la pratique paternelle du métier de tailleur. Mais le jeune homme déjà nanti de toute la sensibilité de l'artiste éprouve une attraction irrésistible pour l'écriture, caressant secrètement l'espoir de mettre un jour sa plume au service d'une voix qui portera son talent vers les sommets.
En 1952, son rêve se matérialise au hasard d'une rencontre avec Boualem Rabia, artiste reconnu parmi l'élite musicale d'Alger. L'homme « providentiel » le fait connaître auprès d'Arab Ouzellag qui l'encourage à persévérer dans la voie de l'écriture. Une année plus tard, sous l'impulsion de Saïd Rezoug , Kamal Hamadi fait ses premiers pas à la radio. Sa première chanson, en arabe dialectal, est interprétée à Radio Alger par Abdelkader Fethi. C'est ainsi qu'il passe de l'ombre à la lumière. D'autres chansons en arabe puis en kabyle finissent d'asseoir définitivement la notoriété du jeune auteur qui devient un parolier recherché et un compositeur émérite.

Très tôt « prisonnier de la magie du cinéma égyptien » Kamal Hamadi n'a pu résister à la tentation de devenir chanteur. En octobre 1959, Kamal Hamadi embrasse donc une carrière d'interprète et enregistre à Paris, pour le compte des éditions Tepaz, quelques titres de sa composition dont yid-em yid-em et lheq n rekba , plébiscités par le public. Mais le jeune homme se sait, avant tout, né pour écrire. De la puissante verve du poète jailliront deux milles œuvres ; des chansons, des pièces de théâtre, des opérettes, qu'il présente vingt ans durant à la radio où il s'impose comme un élément essentiel.

Dans la vie artistique algéroise des années 50-60, influencée par une tradition musicale d'expression arabophone - en dépit d'une communauté kabyle dominante - Kamal Hamadi, fier de son identité berbère, a su faire entendre sa langue maternelle, composant en kabyle pour les grands maîtres de la chanson algéroise. Kamal Hamadi puise son inspiration dans les préoccupations sociales quotidiennes de son peuple, incite notamment à la sauvegarde de l'héritage séculaire des ancêtres, aborde le sempiternel et douloureux thème de l'exil sans pour autant négliger des sujets plus joyeux et pétillants dont la légèreté n'aura pour seul but de plaire et de distraire.

Mémoire vivante et artiste incontournable, Kamal Hamadi a joué un rôle prépondérant dans l'émergence de plusieurs artistes algériens. De Idir, à Aït Menguellat en passant par Djamel Allam et la génération raï (Mami et Khaled entre autres), tous, ont croisé la route du maître, Kamal Hamadi, bénéficiant de son influence et de son prestige pour les uns, de son génie créatif pour les autres. Mais malgré une carrière exemplaire et prolifique, Kamal Hamadi demeure une figure méconnue de la jeune génération et son œuvre mérite davantage d'être visitée ou revisitée dans toute sa dimension.

Biographie ajoutée par dias.