Warning: Use of undefined constant ajout_de_commentaire - assumed 'ajout_de_commentaire' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/45/d228434944/htdocs/MUSIC-BERBERE/index.php on line 72
La Musique Kabyle

La Musique Kabyle

 Le : 28 - 05 - 2014

Le chant et la musique Kabyle
En Kabylie, la musique et le chant sont perçu comme un moyen de divertissement, de joie et d’épanouissement.

Chez les femmes c’était « Urar », une chorale féminine à l’occasion des fêtes religieuses, mariage, circoncisions, naissances… Les plus douées d’entre elles s’adonnent individuellement à un chant appelé« Acwiq». C’est un chant de joie, d’amour avec des paroles pleines d’éloges, d’espoir.

Chez les hommes, c’était « Idebbalen ». Ils animaient les mêmes occasions qu’animaient les femmes. Ce sont des groupes d’hommes donnant une musique sans paroles, une musique d’instruments.

La musique et le chant berbères sont d’une grande richesse. Ils jouent un rôle très important dans la vie des populations. Les chants Kabyles se transmettent par audition et les changements qu’ils ont subi à travers les âges et ceux qu’ils subissent encore de nos jours, font qu’ils se distinguent de tribu en tribu.

Dans la musique Kabyle, nous distinguons quatre styles différents :

* Le Folklore, dont l’instrument de base est l’Aoud ;
* Le Chaâbi, où le mandole et le banjo sont les plus importants ;
* Le Moderne, dont l’instrument de base est la guitare.
* Le Chant Religieux, les instruments de musique n’existent pas ou parfois accompagnés de bendir;

Notons aussi que le « Chaâbi » est en général chanté par les hommes. Le folklore, par contre lui, est chanté par les femmes.

La musique Kabyle a évolué en fonction du temps :

- Pendant les années 50, les thèmes qui prédominaient portaient sur l’amour, la femme, l’exil, l’émigration, et la religion et ce avec Cheikh El-Hasnaoui, Cheikh Nourredine, Slimane Azem, Farid Ali, Hanifa, Zerrouki Allaoua, Cheikh Arab Buyezgaren ;

- Pendant les années 60, les artistes comme Chérif Kheddam, Kamel Hammadi, Akli Yahyaten, Taleb Rabah, Nouara (qui a beaucoup chanté sur le sujet des droits féminins), chantaient sur la condition de la femme et la liberté d’expression ;

- Pendant les années 80, le problème identitaire semble être le point culminant dans toute production littéraire chez les chanteurs tels que : Idir, Aït-Menguellet Lounis, Matoub Lounès, Imazighen Imoula, Ideflawen, Nouara, Groupe Djurdjura, Zahra N’Soummer, Sofiane, Malika Domrane, Karima, Les Abranis, Kheloui Lounès…

- A partir des années 90, d’autres chanteurs ont émergé et connu beaucoup de succès comme Takfarinas, Chérif Hamani, Massa Bouchafa, Rabah Asma, Kamel Messaoudi, Yasmina, Ali Ferhati, Moh Oubélaïd…

En somme la chanson Kabyle actuelle est avant tout une chanson revendicative, une chanson de combat pour arracher les différentes libertés : liberté d’expression, liberté identitaire, liberté démocratique, un combat pour la justice sociale et le pluralisme politique...

Sources :

* Revue Campus N°12 – Décembre 2008 - Art et Artisanat Traditionnel de Kabylie (AKKACHE-MAACHA Dehbia). 








RESTEZ CONNECTES AVEC MB

Inscription aux newsletters