Warning: Use of undefined constant ajout_de_commentaire - assumed 'ajout_de_commentaire' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/45/d228434944/htdocs/MUSIC-BERBERE/index.php on line 72
El Hasnaoui : biographie. Musique kabyle

El Hasnaoui

Artiste / groupe : El Hasnaoui
Genre : kabyle
Vrai nom : Mohamed KHELOUAT

Biographie de : El Hasnaoui


Cheikh El Hasnaoui ou Mohamed Khelouat pour l’état civil est un musicien de chaâbi algérien. Son nom d'emprunt se réfère à sa région natale, où il naît le 23 juillet 1910 au village de Taazibt située au sud de la ville de Tizi-Ouzou, en Kabylie.

Il s'adonnait à la musique à l'insu de ses parents - son père particulièrement, car il était orphelin de mère - et ce, par
amour à sa dulcinée Fatma.

Celle-ci a donné un tournant particulier à sa vie. Cette femme a été l'amour de sa vie, à tel point que toutes ses œuvres lui étaient destinées, à 17 ans, il demanda la main de Fatma qu'on lui refusa, car elle était promise.

Il s'installe alors à Alger, là, il compose sa première chanson dédiée à sa défunte mère, ayant pour titre "Ayema Yema". D'après Kamel Hamadi, son meilleur ami a été El Hadj M'rizek.

Au bout de 6 années passées à Alger, en 1937, il décide de s'exiler en France, dans le XVe arrondissement de Paris. En 1946, il enregistre chez Odeon 13 chansons, toutes des succès. Trois ans plus tard, il récidive avec 11 succès. Durant la guerre de Libération nationale, cheikh El Hasnaoui avait arrêté toute son activité par solidarité. En 1967, il crée sa maison d'édition Disque Nahon, éditant quelques titres.
En 1968, il arrête volontairement toutes ses activités artistiques en offrant son instrument, un mandole au maître Akli Yahyatène, célèbre chanteur du fameux texte Yal Menfi. Cheikh El Hasnaoui décède le 6 juillet 2002 à l'âge de 92 ans à l'île de la Réunion, où il est enterré.

Cheikh El Hasnaoui souvent associé à un titre majeur intitulé " La Maison Blanche " s’illustre dès les années 1930 en créant un style propre à lui et reconnaissable à sa cascade de voix grave, aux sonorités lancinante du banjo et à ses textes qui évoquent la douleur sentimentale. Douleur pour laquelle, le thème de l'exil deviendra par ailleurs le leïmotiv d'une grande partie de son œuvre.

Voici une partie de la discographie de Cheikh El Hasnaoui

- A tiḥdayin
- A tin ḥemmleγ
- A yemma, yemma
- Abeḥri ttsellim fell-as
- Acut wagi ?
- Ad ṛuḥeγ
- Anda ara ttafeγ ?
- Aqleγ nesbek
- At wakal aberkan
- Ayen ? Ayen ?
- Bu laεyun tiberkanin
- Bu Tabani
- Ccix ameqṛan
- Faḍma
- Inet-as ma ad yas ?
- Lkas di lkas
- Lγeṛba tewεeṛ
- M ddḥuḥ
- Ma tebγiḍ anṛuḥ
- Ma tebγiḍ, nek bγiγ
- Maison blanche
- Ijaḥ ṛṛay-is
- Mṛeḥba s leḥbab
- Ṛebbi lmaεbud
- Ṛuḥ ay aḥnin-iw
- Ṛwaḥ, ṛwaḥ
- Sani ? Sani ?
- Sidi Ṛebbi d areẓẓaq
- Tiqbayliyin
- Tṛuḥeḍ teǧǧiḍ-iyi


En arabe
- Ya maḥla llil
- Ana mamḥun
- Ya maḥla-k
- Ma ǧit-ini-c
- Ḥabib qalb-i
- εib εli-kum
- Cufu, cufu
- Bnat ṣṣoḥba
- Ṛaḥ ḥabibi ṛaḥ
- Naṣhaṛ llil
- Ṛed bal-k
- Ṭγeṛṛebt
- Laḥbab
- Hola hop
- Ya zahiya
- Lḥebb
- A ǧini
- Ttbeddel zzman
- Lli yeεceq
- Ya nuǧum llil
- εceqt-k εecqa